Il fait beau, il fait chaud, les plats coréens à déguster en été

A l’image de la France, la Corée du Sud est un pays doté de grandes traditions culinaires. Telle la raclette en hiver ou le barbecue saucisses-merguez en été, il existe un certain nombre de plats que les Coréens ont pour habitude de déguster de manière saisonnière. 

/!\  Attention cet article va vous donner faim. /!\
Point sur les incontournables de l’été (liste sans classement particulier).

Le Naengmyeon (냉면)

Credit photo : visitseoul.net

Grand classique des longues journées d’été, ce plat composé de nouilles froides au sarrasin, d’une moitié d’oeuf dur, de quelques fines tranches de concombre, de boeuf et de poire, présente deux déclinaisons : 

  • le Mul Naengmyeon (물냉면), servi dans un bouillon frais avec de la glace pilée ou des glaçons
  • le Bibim Naengmyeon (비빔냉면) pour les plus téméraires, servi avec une belle sauce pimentée, le bibimjang (비빔장) une variation assaisonnée du fameux gochujang (고추장).

Conseil : si vous souhaitez vous aventurer hors des sentiers battus tel un thug gastronomique, vous pouvez apporter un twist à votre plat en demandant à rajouter un peu de bimbimjang dans votre Mul Naengmyeon. Ou comment allier le meilleur des deux mondes. 

>> Où manger du Naengmyeon à Paris ?
Dokkebi, 33 rue des Petits Champs, dans le 1er arrondissement.


Le Samgyetang (삼계탕)

Crédit photo : visitkorea.kr

Un jour, les Coréens se sont dit “Hey, et si on mettait un poulet entier dans un bouillon en y ajoutant plein de trucs bons pour le corps ?” et paf ça fait des chocapic ils inventèrent le Samgyetang. 

Associé à une cuisine plus traditionnelle, le Samgyetang vise à combattre les coups de mou dus aux chaleurs de l’été en proposant un plat riche en éléments nutritifs. Il se compose en effet d’un poulet farci de riz, accompagné de jujubes, de ginseng, de gingembre, d’ail et d’herbes variées. 

Conseil : dégustez le plat avec du kimchi (김치). Non seulement vos papilles se délecteront, mais les bienfaits du kimchi couplé avec les propriétés nutritives du Samgyetang feront de vous un être doté d’un système immunitaire renforcé et d’une flore intestinale saine (merci les ferments lactiques du kimchi ) !

>> Adresse à Paris :
Jong No Samgyetang, 23 boulevard de Port-Royal, dans le 13e arrondissement.


Le Dotori Muk (도토리묵)

Crédit photo : maanchi.com

Généralement servi comme plat d’accompagnement, le Dotori Muk est une salade de gelée de glands, parfaitement assaisonnée avec une sauce au soja légèrement pimentée.

Présenté comme cela, il est vrai que d’entendre “salade de gelée de glands” peut sembler peu convaincant, mais ce plat servi frais, à la consistance d’un tofu (en plus léger), est réellement plein de saveurs et s’accompagne parfaitement d’un bon bol de riz. 


Le Bingsu (빙수)

Crédit photo : visitseoul.net

Avez-vous déjà rêvé de manger de la neige légère comme du coton, merveilleusement aromatisée et accompagnée du fruit ou snack de votre choix ? Ne cherchez plus, la réponse se trouve dans le Bingsu. 

Une glace finement (fi-ne-ment vous dis-je) pilée ayant la consistance d’une belle poudreuse aromatisée à divers parfums, avec pour topping un vaste choix de fruits et sucreries. 

Le bingsu en Corée c’est un peu comme les glaces Amorino : bon, et tellement de choix qu’il y en a forcément pour tous les goûts. 

>> Adresses à Paris :
+82, 11b rue Vauquelin, dans le 5e arrondissement.
Sweatea’s, 61 Rue des Gravilliers, dans le 3e arrondissement.
Maeum, 2 Rue de Lesdiguières, dans le 4e arrondissement.


Le Subak Hwachae (수박화채)

Crédit photo : youtube.com (tooktak)

Restons dans le sucré avec le Punch à la pastèque: les variations du Subak Hwachae sont infinies mais vous l’aurez deviné, il est servi principalement avec de la pastèque. Vous pouvez y rajouter d’autres fruits d’été (fruits rouges, melon, raisins…) et mélanger le tout avec de l’eau sucrée ou du miel. 

Encore mieux, si vous souhaitez monter d’un cran votre taux de glycémie, vous pouvez remplacer l’eau sucrée par du soda (limonade, Seven Up). 

Si c’est l’heure de l’apéro, vous pouvez transformer votre Virgin Subak Hwachae en mode party time, en y ajoutant du Soju ou de la Vodka. Yum yum !

 

Je m’arrête ici pour cette liste, qui est bien entendu non-exhaustive. Elle ne représente pas un dixième de la diversité des mets que l’on pourrait déguster en Corée à cette période. 

Et peu importe s’il fait 40° avec un taux d’humidité à 120%, vous trouverez toujours de quoi satisfaire vos papilles entre deux visites !

 

– Bola pour Bonjour Corée