L’influence du confucianisme à la table coréenne

En 1392, la nouvelle dynastie Joseon – 조선 – s’établit en Corée après la victoire du Général Yi sur le clan Mongol Wan qui détient le pouvoir en Goryeo – 고려. Le général se fait couronner et appeler roi Taejo – 태조 – et décrète qu’une version stricte du confucianisme sera désormais la base de la société, ramenant sur le territoire l’influence chinoise qui avait périclité sous les Mongols. Cette base confucianiste accorde une grande place au culte des anciens, à la moralité et à la famille, et permet d’équilibrer l’ordre social par l’harmonisation des comportements. 

Célébrer Seollal : traditions et pratiques

Chaque année, les Coréens célébrent Seollal. Il correspond au premier jour de l’année lunaire. Les Coréens et les Chinois ont le même calendrier lunaire. Cette fête dure entre 3 et 5 jours, dépendant si elle tombe en week-end ou non. Seollal est une fête très importante pour les Coréens car c’est l’occasion de saluer les ancêtres de la famille ainsi que de réunir toute la famille.

Dokkaebi (도깨비)

Le Dokkaebi (도깨비) ou Duduri (두두리) est une créature issue de la mythologie coréenne. On peut le retrouver dans de nombreuses légendes. Le dokkaebi est une créature effrayante mais selon les légendes, elle peut prendre la forme d’un gobelin, à l’aspect humoristique.

Le Gumiho (구미호)

Le Gumiho ou le renard à neuf queues (Gu signifie neuf en coréen) est une créature qui apparaît souvent dans les contes coréens. Selon les légendes, c’est une créature qui peut se transformer en ce qu’elle veut.