« Les débuts du cinéma en Corée » par Kang Chang Il

Disponible en librairie depuis le 24 septembre 2020, ce livre retrace l’histoire du cinéma en Corée, depuis ses prémisses et les premières projections dans le pays à la toute fin du XIXème siècle jusqu’à l’avènement du cinéma parlant coréen en 1935.

LE LIVRE EN QUELQUES MOTS :

Structuré en quatre grands temps, l’ouvrage suit la chronologie du développement du secteur pour nous offrir un panorama compréhensif. Ce retour dans le temps débute au moment de la découverte du cinéma par les coréens et l’auteur nous présente les acteurs qui ont permis, dans le cadre politique de l’époque, d’importer et de faire découvrir au public coréen les moyens techniques du cinéma, c’est-à-dire les machines elles-mêmes.

Ensuite, vient le temps des premières productions coréennes et de ce que l’on nomme le kino-drama coréen (1919-1923), une forme de spectacle vivant où le pyonsa – le bonimenteur coréen – tient le premier rôle en commentant et en expliquant le film au moment de sa projection.

Kang Chang Il nous décrit ensuite l’âge d’or du cinéma muet (1923-1934), avec ses réalisateurs, acteurs, actrices et pyonsa phares, notamment en étudiant les productions du célèbre réalisateur Na Ungyu (나운규), telles que le film Arirang (아리랑, 1926).

Enfin, l’auteur s’intéresse au déclin du cinéma muet et à la fin de l’ère du pyonsa, suite à l’arrivée de la technologie du cinéma parlant.

Dans une cinquième et dernière partie, il nous donne une meilleure idée du dynamisme artistique et créatif du secteur en dressant une liste des films coréens produits sur la période étudiée (1919-1935) avec leurs synopsis et, lorsqu’elles n’ont pas disparu, des images tirées de ces films.

AVIS DE LECTRICE :

Bien que parfois un peu confus dans sa rédaction, cet ouvrage témoigne d’un impressionnant travail exhaustif de recherche et permet au lecteur de se faire une idée bien précise de l’histoire et de l’évolution du cinéma coréen, mais également de l’histoire de la Corée.

Infos : 260 pages ; prix public 23 €

L’AUTEUR :

Né à Séoul, Kang Chang Il (강창일) est dramaturge, metteur en scène, scénariste, réalisateur, bonimenteur et spécialiste du cinéma coréen. Il a été trois ans assistant-réalisateur de Shin Sang-Ok (신상옥) avant de fonder le “studio mongolmongol” grâce auquel il réalise films, documentaires et spectacles vivants.

Diplômé de l’Université Paris 4 Sorbonne en lettres modernes, il est également docteur en Esthétique, sciences et technologies des Arts de Paris 8 (thèse sur les origines du cinéma coréen).

 

LES ÉDITIONS OCRÉE :

Fondée en avril 2018, cette maison d’édition généraliste a lancé deux collections dédiées au 7ème art, Court Scénar et Long Scénar, qui s’intéressent au courts et aux longs métrages respectivement.

Site internet : https://www.editions-ocree.fr/

Juliette M.