Inyeon (인연): le fil du destin

En Corée du Sud, le mot inyeon (인연) renvoie au lien qui unit deux personnes et à la connexion émotionnelle entre ces individus. C’est un terme qui ne possède aucun équivalent dans la langue française, et qui mérite de ce fait de se voir expliquer plus en détail. 

La Reine d’Itaewon : le destin sombre des travailleuses de la nuit

À l’heure où l’homosexualité se fraye un infime chemin dans les séries coréennes, d’autres sujets ne sont pas ou très peu mentionnés. En effet, la communauté LGBTQIA+ est tellement vaste mais peine à se faire accepter dans tous les pays. La Corée du Sud, encore aujourd’hui, ne reconnaît pas officiellement les droits des personnes LGBTQIA+. Cependant, des auteurs prennent leur plume afin de nous en apprendre plus sur les faces cachées de cette communauté à l’étranger. C’est le cas de Sandrine Holin dans son œuvre La Reine d’Itaewon, où l’auteure nous fait découvrir le monde de la nuit en Corée du Sud, à travers des enquêtes et histoires du passé.

Comment se nomme-t-on en Corée ?

Après avoir regardé de nombreux dramas, échangé régulièrement avec des coréen(ne)s et lu plusieurs articles concernant nos idoles préférées, une particularité coréenne a fait doucement surface : “comment nommer les personnes en Corée ?”

En effet, que ce soit concernant leurs noms et prénoms ou concernant leur place dans la société, les coréens ont un éventail de termes et un vocabulaire assez développé qui leur permet de nommer les personnes qui les entourent. 

Jeong (정) : l’amour à la coréenne

Chaque langue possède des particularités qui la rendent unique aux yeux de ceux qui la parlent. Parfois, il s’agit tout simplement de subtilités que seuls les plus attentifs d’entre nous sont à même de déceler. En coréen, le mot jeong (정) en est un exemple. Composé d’une seule syllabe, il n’en demeure pas pour autant riche de sens.