Les indispensables de la cuisine coréenne à avoir chez vous !

Vous voulez cuisiner coréen mais ne pouvez pas souvent faire des courses à l’épicerie coréenne, ou vous ne voulez pas encombrer votre frigo de produits asiatiques ? Pas de souci, on vous livre le minimum à avoir pour pouvoir cuisiner plusieurs plats ! 

La cuisine coréenne semble compliquée, avec des épices et condiments que nous utilisons peu et donc rares dans nos placards. On vous rassure, elle n’est pas si difficile et avoir quelques ingrédients basiques dans le frigo ou cellier permet déjà de faire quelques plats faciles.  

>> Suivez notre rubrique « Miam to Nyam » pour des recettes coréennes !

Notre top 5 à avoir chez soi :

 

 

le gochujang

le kimchi

la sauce soja

l’huile de sésame

le kim (algue séchée)

 

 

 

Rien qu’avec ces 5 ingrédients, il est déjà possible de faire plusieurs recettes telles que le kimchi bokkeumbap (김치볶음밥:  riz sauté au kimchi), kimchi jeon (김치전), kimchi jiggae (김치찌개), gimbap (김밥), bibimbap (비빔밥) ou encore le bulgogi (불고기) !

ATTENTION : avant de se lancer dans l’achat de produits coréens, il faut savoir que beaucoup d’entre eux sont issus de la fermentation. Qui dit fermentation dit odeur forte ! Si vous n’avez pas l’habitude des odeurs prononcées, on vous conseille d’acheter les produits en petites quantités si possible pour les consommer rapidement.

Pour les produits qui se conservent au réfrigérateur, on vous conseille de les conserver dans un récipient BIEN hermétique et de le placer dans une autre grande boite qu’on vous conseille de déposer dans un autre compartiment du réfrigérateur. 

Dans chaque catégorie, on vous a classé les ingrédients par ordre de préférence à avoir chez soi.

 

Les condiments : 

1 – Le ganjang (간장) : la sauce soja est l’un des 3 condiments de base de la cuisine coréenne. Il existe différents types selon la fermentation et le goût que l’on privilégie en fonction de l’utilisation voulue. Mais pour les amateurs que nous sommes, une des sauces soja conseillée par notre cheffe est la sauce « Jin Gan Jang 진간장 » de la marque SEMPIO. Elle peut être utilisée facilement autant pour les sauces que les assaisonnements.

2 – Le gochujang (고추장) : le gochujang est une pâte de piment rouge qui est présente dans BEAUCOUP de plats coréens. Il fait également partie des condiments de base de la cuisine coréenne. En ayant cette pâte magique dans votre réfrigérateur, beaucoup de recettes seront à votre portée (quasiment toutes celles qui sont épicées). Toutes les marques présentes en épiceries se valent donc pas d’inquiétude à avoir lors de l’achat. Vous pouvez trouver ce produit en pot (comme sur la photo) ou en tube. Une fois ouvert, il faut conserver le pot au frais.

3 – L’huile de sésame (들기름) : l’huile de sésame est l’un des ingrédients magiques qui vous donnera une touche de Corée en bouche facilement. Très présente dans la cuisine coréenne, l’huile de sésame est majoritairement utilisée pour assaisonner les banchans (petits plats d’accompagnement), ou pour relever le goût des plats. Il existe une multitude de marques mais la marque OTTOGI est la plus commune dans les épiceries coréennes. Vous pouvez la trouver sous forme de bouteille en verre ou petit bidon.

4 – Le doenjang (된장) : le doenjang est une pâte de soja fermentée. C’est le dernier condiment de base de la cuisine coréenne. Son goût est salé et ressemble un peu au ganjang (cité plus haut). Traditionnellement le liquide obtenu de la fermentation du doenjang servait à faire le ganjang. Le doenjang est utilisé la plupart du temps pour les jjigae (ragoûts) et consommé avec du riz.
Comme pour le gochujang, les marques proposées en magasins sont équivalentes. Pensez à conserver votre doenjang au frais après ouverture.
ATTENTION : la boite est marron. Ne prenez pas celle qui est verte, qui est de la sauce ssamjang (쌈장) faite pour être mangée avec les grillades et la laitue.
Pour ceux.celles qui ne sont pas habitué.e.s, le doenjang peut avoir une odeur très prononcée. S’il s’agit de vos premières utilisations, ne soyez pas surpris.e par l’odeur ! 

5 – Le jjajang (짜장) : le jjajang est une pâte de haricot noir que l’on n’utilise quasiment que pour le jjajangmyeon (짜장면) ou jjajangbap (짜장밥). Dans les épiceries asiatiques, vous pouvez la trouver sous plusieurs formes : en pâte (dans un pot ou sachet) ou en poudre. La pâte est plus facile à utiliser que la poudre. Il est également possible de trouver la sauce déjà toute prête (légumes intégrés) qu’il faut uniquement réchauffer.
Une fois le pot ou sachet entamé, placer-le au frais pour conservation.

6 – Le dashi (다시 : base de bouillon) : le dashi est un bouillon de base utilisé dans la cuisine japonaise et qui a été intégré dans la cuisine coréenne. Cette base de bouillon est utile pour la préparation de jjigaes (찌개), soupes ou bouillons pour nouilles. Les Coréens aiment préparer leur propre dashi avec des petits poissons séchés et dashima (다시마 algues séchée – Kombu). Mais pour nous faciliter la tâche, le dashi existe en poudre que l’on peut trouver facilement dans les épiceries asiatiques. Il existe différents dashis : ceux à base d’algues (a) et ceux à base de poisson (b).

[BONUS] Le sucre brun : gardez un peu de sucre brun ou cassonade chez vous. On le retrouve souvent dans des recettes.

 

Les ingrédients secs/ semi-secs :

1 – Le riz (쌀밥) : incontournable de l’alimentation coréenne ou plutôt asiatique ! Le riz coréen est proche du riz japonais : un grain plus court et arrondi, qui est plus translucide et gluant après cuisson que le riz basmati ou parfumé thai. Un élément indispensable pour vos plats.
Si vous ne voulez pas acheter un paquet entier de riz coréen : japonais, tournez-vous plutôt vers le het ban (햇반) qui est un bol de riz instantané à chauffer au micro-onde.

2 – Le ramyeon (라면) : très souvent utilisé comme « encas », les ramyeons sont des nouilles instantanées très faciles à cuire et qui se stockent facilement. Il est toujours agréable d’avoir un ou deux paquets dans votre placard pour un petit creux devant un drama !

3 – Le kim (김 : algue sèche assaisonnée) : il existe différentes versions du kim (김). Selon la recette, on utilise une de ses différentes formes. Les 3 plus courantes :
– le gimbap kim (김밥김) : ou feuille de nori, pour rouler les gimbaps.
– le dol kim (둘김) : algue séchée, coupée en petites feuilles et grillée pour accompagner le riz (ou consommée en snack).
– le doljaban (돌자반) : algue séchée émincée et assaisonnée à saupoudrer ou mélanger directement dans le riz.

4 – Le tteok (떡 : gâteau de riz) : le tteok (떡) est littéralement traduit par « gâteau de riz » mais est très souvent utilisé pour des plats salés comme dans le tteokbokki (떡볶이) ou tteokguk (떡국) . Il est souvent vendu sous 2 formes : en petits bâtonnets (pour le tteokbokki) ou en tranches (pour les soupes comme le tteokguk). Vous pourrez le trouver dans les rayons frais ou surgelé.

Si vous achetez un sachet de tteoks frais et si vous n’utilisez pas tout le sachet en une fois, il est possible de le conserver au congélateur.

5 – Le pancake mix coréen (부침가루) : cette préparation de farines mélangées est surtout utilisée pour les jeons (전 : pancakes salés coréens). Elle est très facile d’utilisation puisqu’il suffit de la mélanger directement avec les ingrédients et de l’eau. Elle existe en petits ou grands sachets dans les épiceries.
Mais pas d’inquiétude si vous n’en avez pas, la farine normale fonctionne également pour les recettes de jeons

[BONUS] les nouilles : la cuisine coréenne utilise différents types de nouilles selon les recettes. Voici les nouilles que vous trouverez dans les épiceries coréennes :

  • dangmyeon (당면 – nouilles de patate douce) : pour les japchae (잡채), seolleongtang (설렁탕), jjimdak (찜닭), etc.
  • kalguksu  (칼국수 – nouilles de blé faites main et coupées au couteau) : pour les recettes de kalguksu (칼국수), jjajangmyeon (짜장면), jjamppong (짬뽕), etc.
  • jjolmyeon (쫄면 – nouilles de blé avec amidon) : pour faire du bibim jjeolmyeon (비빔쫄면), sundae bokkeum (순대볶음), etc.
  • somyeon (수면 – nouilles de blé blanc) : on les utilise pour le bibim somyeon (비빔소면), janchi guksu (잔치국수), golbaengi-muchim (골뱅이무침), kong guksu (콩국수), etc.
  • naeng myeon (냉면 – nouilles de sarrasin, pomme de terre et patate douce) : bibim naengmyeon (비빔냉면), mul naengmyeon (물냉면), etc.

 

Les produits frais : 

Pour le kimchi (김치), vous le trouverez dans la majorité des épiceries asiatiques (coréennes ou non). Il est possible de l’acheter en pot ou sachet, pré-découpé (맛김치) ou non (포기김치).

L’avantage de vivre en France est qu’il est assez facile d’obtenir les ingrédients frais basiques utilisés dans les recettes coréennes. Quasiment tous les produits frais sont disponibles dans l’épicerie ou supermarché du coin. 

  • oignon
  • ail
  • poireau ou oignon de printemps
  • carotte
  • courgette
  • épinard
  • choux blanc

Ceux qui sont un peu plus difficiles à trouver dans nos supermarchés sont :

  • le choux chinois
  • la ciboule asiatique
  • le radis blanc

Mais pour la majorité des recettes faciles et accessibles, vous n’en aurez pas besoin.

Alors la prochaine fois que vous passerez par une épicerie asiatique, n’hésitez pas à faire un petit stock !

 

Voici quelques épiceries coréennes et asiatiques à Paris :

  • K-MART Opéra : 4-8 rue Saint-Anne, 75002 Paris ( plus de magasins )
  • ACE-MART : 63 rue Saint-Anne, 75002 Paris
  • TANG FRÈRES : 48 avenue d’Ivry, 75013 Paris ( plus de magasins )

Epicerie en ligne :

KIMCHI PASSION : https://www.kimchi-passion.fr/

 

 

– Elyna