Miss Granny : une grand-mère dans le corps d’une jeune fille

Quand Hwang Dong-Hyuk (황동혁) a sorti un nouveau film en 2014, personne ne s’attendait à une comédie de sa part. Il faut dire que les deux productions qui l’avaient fait connaître, The Crucible (도가니) et My Father (마이 파더), étaient deux tragédies traitant pour l’une de l’abus sexuels de mineurs sourds, et de la peine de mort pour l’autre. Pour autant, le film Miss Granny (수상한 그녀) est arrivé sur les écrans avec fracas en raflant plus de 8 000 000 d’entrées au box-office.

Synopsis

Comme c’est le cas dans de nombreuses foyers sud-coréens, Oh Mal-Soon, veuve de 74 ans, vit avec son fils qu’elle a élevé toute seule, et la famille de ce dernier. Après l’hospitalisation de sa belle-fille, il est décidé de l’envoyer en maison de retraite. Désemparée par la nouvelle, elle s’arrête dans un studio photo pour y prendre son portrait dans l’optique de funérailles. Pour une fois, la promesse du photographe de faire perdre 50 ans n’est pas des paroles en l’air puisque Oh Mal-Soo se retrouve bel et bien avec le visage de ses 20 printemps. Accompagnée de son fidèle ami et admirateur sexagénaire, M. Park, Oh Mal-Soon part à la reconquête de sa jeunesse sous le pseudonyme Oh Doo-Ri. Cela passe notamment par une expérience comme chanteuse, durant laquelle elle fait la rencontre de Han Seung-Woo, un producteur, ainsi que par l’inévitable redécouverte de ses proches.

Casting

Le casting est pour le moins stellaire, avec de nombreux vétérans réputés. On peut notamment remarquer que la version âgée d’Oh Mal-Soon est jouée par la très connue Na Moon-Hee (나문희), son fils par Sung Dong-Il (성동일) et M. Park par Park In-Hwan (박인환). Du côté des jeunes, on compte de nombreuses figures montantes de l’industrie. Shim Eun-Kyung (심은경) joue Oh Doo-Ri, Kim Seul-Gi (김슬기), la petite fille de Mal-Soon et l’idol Jung Jin-Young (정진영), du groupe B1A4 (비원에이포), son petit-fils. Lee Jin-Wook (이진욱) prête quant à lui ses traits au très charmant Han Seung-Woo. Gardez bien l’oeil ouvert, car on a aussi le droit à un caméo surprise de Kim Soo-Hyun (김수현).

 

Avis d’Anaëlle de Bonjour Corée

C’est fun, c’est coloré, c’est la comédie coréenne dans ses meilleurs moments. Oh Doo-Ri, aux traits d’une jeune adulte mais avec la personnalité et toutes les mimiques d’une grand-mère, forme un personnage qu’on se plaît à suivre dans ses nombreuses péripéties. 

On pourrait s’attendre à une touche de nostalgie par l’âge de la protagoniste mais, pour moi, la mélancolie qui lui est propre n’est pas forcément le propos principal de l’oeuvre. Oh Doo-Ri a un monde moderne qui s’ouvre à elle, avec plus de moyens qu’à ses véritables vingt ans et elle compte bien en profiter. Son attrait pour les modes des années 50 apparaît alors plutôt comme une touche vintage rafraîchissante, que ce soit dans son style inspiré d’Audrey Hepburn ou dans les vieilles chansons coréennes qu’elle chante.

On ressent davantage la tristesse lors des scènes avec le mari de Oh Mal-Soon, ou ses propres incompréhensions et difficultés présentes avec ses proches. En effet, ne vous attendez pas à une grande romance, car la grande histoire d’amour de Miss Granny, c’est la famille.

Credits photos : @CJENTERTAINMENT

Article d’Anaëlle