INFINITE EFFECT 2015 à Paris – Retour sur l’événement

C’est en pleine semaine, le mercredi 7 octobre 2015, que le groupe de K-pop INFINITE s’est arrêté en France pour leur tournée “INFINITE EFFECT” prenant place au Casino de Paris pour un concert haut en couleur.

Les fans sont arrivés très tôt devant la salle. Les places n’étant pas numérotées et laissant le choix entre les gradins et la fosse, ceci a fait venir un sacré nombre de personnes devant la salle, ou devrais-je dire dans la rue du Casino de Paris. Il est clair que cette salle n’est pas adaptée pour attendre l’ouverture des portes. Mais avec l’aide des fanbases French Invasion et Infinite France ainsi que la sécurité de la salle, l’attente s’est bien passée. Les fanbases ont distribué bannières, repas, boissons, avions à fabriquer et ont veillé à orienter les fans perdus, ainsi qu’à donner quelques consignes pour ne pas gêner le passage (la file d’attente s’étendait sur 300 mètres sur les deux trottoirs étroits de la rue). Une fois encore, l’agence de production n’a pas brillé par la qualité de leur travail.

En moins d’une heure, les 1900 fans sont entrés dans la salle, ont pris place et se sont échauffés la voix en chantant les chansons d’INFINITE qui passaient sur l’écran en attendant le début du show.

A 20h pile, le dernier clip s’arrête, les lumières de la salle s’éteignent et le show commence avec Before the Dawn. On voit des ombres derrière le rideau, les cris stridents des fans s’élèvent, le rideau tombe, ça y est on est parti pour 2h30 de concert.
Suprise ! Hoya est assis sur une chaise, on comprend vite qu’il est blessé et ne pourra malheureusement pas danser avec les autres membres. On pouvait clairement lire sa déception sur son visage. A plusieurs reprises, les garçons ont pris le temps de parler avec le public qui était très réactif. Les cris de joie des fans étaient très enthousiastes à en donner des acouphènes.

Nous avons pu retrouver un DongWoo complètement surexcité et débordant d’énergie.
Au moment de Love Letter, les fans ont lancé leurs avions en papier préparés dans la file d’attente. Et les garçons ont lancé les leurs. C’était très joli à voir. Néanmoins, il faut noter que les avions des fans volaient mieux que ceux des garçons.

SungKyu a fait son solo en interprêtant Kontrol et WooHyun en chantant Everyday.
INFINITE H (Hoya et DongWoo) ont soulevé la foule avec Sorry I’m Busy et Pretty. Il est évident que ce duo est très aimé du public et Hoya a pu faire sa performance debout (car ce n’est pas très chorégraphié), ce qui a dû ravir autant le public que lui-même.
INFINITE F (L, SungJeong et Sungyeol) ont interprété Heartbeat et My Girl de leur single Azure. Ils en ont aussi profité pour lancer des peluches aux fans et il y en avait un sacré nombre, ils ne s’arrêtaient pas. Il y en avait au moins 50.

cr : Infinite France

Avant la fin du show, les membres ont pris la parole un peu plus longtemps pour dire à quel point ils étaient contents de revenir en France et de voir l’amour des fans encore plus fort que la première fois (1900 fans qui hurlent à la mort et tapent du pied pour faire vibrer la salle, oui ça fait du bruit). Ils ont promis de revenir avant 675 jours (nombre de jours entre le premier concert et le deuxième).

Ils en ont profité aussi pour tester les fans en leur demandant de chanter quelques chansons des sous-unités. Sans conteste, c’est Pretty d’INFINITE H que les fans maîtrisent le mieux.
Ensuite, les garçons ont chanté Back, The Chaser et Bad qui ont été reçus très positivement par les fans. Après l’entracte, INFINITE est revenu pour Come back again et Together avant de grands au revoir.

Ce concert était très intense. Les garçons ont offert un show de qualité. Ils ont donné le meilleur d’eux-même et ont pris un plaisir à faire ce show. Le grand plus était la présence d’un orchestre qui a très nettement changé la donne de ce concert qui était pour le coup 100% live. Les fans ont été géniaux et ont bien montré leur amour au groupe. Les 2h30 sont passés à une vitesse folle. Le Casino de Paris étant une salle de spectacle, le son était bon, les lumières bien dosées. Un seul gros bémol : l’interprète ! Je ne sais pas quel problème il y a eu, mais c’est certain que le choix de l’interprète a été mal fait. Pour ceux qui ne parlent pas un mot de coréen, ils n’auront pas pu avoir une vraie traduction de qualité du discours du groupe. Beaucoup trop de phrases étaient mal traduites (voire pas du tout). Heureusement que le langage de l’amour est universel.

Et comme on dit, jamais deux sans trois ! A dans moins de 675 jours les Inspirits (nom des fans d’INFINITE) ! *croise les doigts*

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.