May 18

May 18 (titre alternatif 화려한 휴가 littéralement Splendid Holiday ironiquement Superbes vacances) sorti en 2007 est un film réalisé par Kim Ji Hoon (김지훈) connu pour avoir réalisé Sector 7 en 2011 et The Tower en 2012.

May 18 raconte le massacre de Gwangju (광주 민주항쟁) par l’armée coréenne du 18 au 27 mai 1980. En effet, suite à la répression par le sang de manifestations estudiantines réclamant plus de liberté, la ville de Gwangju (광주) s’est soulevée contre l’armée, le Président Chun Doo Hwan (전두환) et sa loi martiale. Mais ce soulèvement est écrasé par la junte militaire faisant près de 1000 à 2000 victimes.

Le titre 화려한 휴가 (Splendid Holiday) est tiré du nom de l’opération militaire qui a servi à mater la révolte de Gwangju.

May 18 (2)

Casting

  • Kim Sang Kyung (김상경) : Kang Min Woo. Acteur très connu pour ses rôles dans Memories of Murder, The Tower ou encore dans le palmé à Cannes du prix Un Certain Regard, Ha Ha Ha.

  • Ahn Sung Ki (안성기) : Park Heung Soo. Acteur depuis 1957 alors qu’il n’avait que 5 ans, Ahn Sung Ki  est l’un des plus grands acteurs coréens.  Avec pas moins d’une trentaine de films au compteur dont les grands films Sunny (2011), The Housemaid (1960) ou encore Deep Blue Night (1984), cet acteur aux multiples récompenses est devenu le premier acteur coréen à laisser son empreinte au sol du Grauman’s Chinese Theatre à Hollywood, Los Angeles.

  • Lee Yo Won (이요원) : Park Shin Ae. Actrice et mannequin, Lee Yo Won évolue principalement à la télévision où on a pu la voir en temps que Reine Seondeok (선덕여왕, Reine qui régna sur le Royaume de Shilla en 632) dans le drama éponyme (2009) ou encore dans 49 Days en 2011.

  • Lee Joon Ki (이준기) : Kang Jin Woo. Acteur, chanteur, mannequin, cet artiste aux multiples facettes a commencé à gagner en notoriété après avoir joué l’androgyne Gong Gil dans Le Roi et le Clown (왕의 남자) en 2007. Acteur reconnu aujourd’hui, il joue essentiellement dans des dramas comme dernièrement Two Weeks (2013) ou Arang and the Magistrate (2012).

Mais aussi : Park Chul Min (In Bong), Park Won Sang (Yong Dae), Song Jae Ho (Prêtre Kim), Na Moon Hee (Naju Daek), Son Byung Ho (Professeur Jung), Baek Bong Ki (Won Ki), Jung In Gi (Jin Chul), Lee Eol (Lieutenant Colonel Bae), Choi Jae Hwan (Byung Jo), Yoo Hyung Kwan (le père de Byung Jo), Im Hyun Sung (Sang Pil), Park Yong Soo (Général Jung), Kwon Tae Won (Général Choi), Uhm Hyo Sup (Capitaine Kim), Kim Cheol Ki (Corporal Yoo)…

Récompenses

2007 Korea Movie Star Awards

  • Meilleur film

  • Meilleur directeur – Kim Ji Hoon (김지훈)

  • Meilleur second rôle féminin – Na Moon Hee (나문희)

  • Best Tears Award (meilleures larmes) – Kim Sang Kyung (김상경)

May 18 (3)

Synopsis

Le 18 Mai 1980, les étudiants de l’Université Nationale de Chonnam (전남대학교) se rassemblent pour protester contre la fermeture de leur université. Face à ce rassemblement, l’armée disperse les manifestants rapidement par les armes.

Conducteur de taxi, Min Woo (Kim Sang Kyung) s’occupe comme un père de son petit frère Jin Woo (Lee Joon Gi), étudiant à l’université. Tous deux vivent une vie simple entourés de leurs voisins et amis, en particulier une jeune infirmière, Shin Ae (Lee Yo Won) que Jin Woo a rencontré à l’église du quartier. Cette jeune femme s’est installée avec son père, Heung Soo (Ahn Sung Ki), ancien militaire de profession à la retraite.

Lorsque, Min Woo est témoin des exactions commises par l’armée sur les étudiants, celui-ci somme son petit frère de ne pas se mêler à la révolte étudiante. Mais c’est peine perdue ! Lorsque un ami de Jin Woo est tué par les militaires, celui-ci prend part, corps et armes, à la révolte qui est désormais rejointe par des citoyens de la ville de Gwangju (광주).

May 18 (5)

Avis de Célia pour Bonjour Corée

Si vous n’aimez pas les mélos, les drames, les guerres, les pleurs, les morts, les grandes paroles prononcées avant de mourir, les médecins désespérés par tant de victimes et si peu de moyens, les amours fraternels empreints de sacrifices, les films qui racontent des histoires qui dans la réalité ont mal tourné, la violence, les militaires, les dictatures, les violons qui vous arrachent contre votre gré des flots de larmes… Bref, si vous n’aimez pas tout ça, passez votre chemin ! Car May 18 est un concentré de sujets, scènes et musiques qui sont là pour vous transporter, non sans douleur et beaucoup de larmes, dans cette révolte et ce massacre qui l’a clôturée.

Sur deux heures de film, attendez vous à pleurer à peu près une heure, et à littéralement vous effondrer (si ce n’était pas déjà le cas avant) en larmes au dernier quart d’heure. Mais ce film vaut vraiment le coup d’être vu, il vous donne une idée de l’esprit coréen qui régnait à Gwangju (광주) à l’époque mais aussi le sentiment que peuvent encore ressentir les Coréens vis à vis des coupables, dont le principal, le Général Chun Doo Hwan (전두환), vivant aujourd’hui en résidence surveillée. D’ailleurs, on peut retrouver ce thème dans le film 26 Years (26년), sorti en 2012 et ayant ramené près de 3 millions de Coréens au cinéma, qui imagine des Coréens de Gwangju (광주) faisant équipe pour aller tuer le Général Chun Doo Hwan (전두환) dans sa résidence sécurisée.

Les acteurs jouent tous très bien. Des adultes aux jeunes, des grands acteurs comme Na Moon Hee (나문희) ou Kim Sang Kyung (김상경) aux débutants comme Lee Joon Ki (이준기) à l’époque, en passant par les personnages secondaires, tous vous touchent de près ou de loin avec plus ou moins de douleur. Dans ce film, vous devenez témoin au fur et à mesure du film de leur désarroi face à leur propre armée qui sort les armes contre eux, mais aussi à leur colère de ne pouvoir penser et agir selon leur droit en toute liberté. Vous vous attachez tout en sachant que peu survivrons et que beaucoup seront brisés, mais vous y croyez car vous finissez par les aimer ces gens.

Bref, un bon film, à voir avec votre paquet de mouchoir près de vous et des amis pour vous soutenir !

Pour un résumé plus complet sur les événements du 18 Mai 1980, je vous invite à visiter ce blog : http://fail-en-coree.blogspot.kr/2013/08/voyage-gwangju-le-soulevement-du-18-mai.html

Commentaires