Célébrer Seollal : traditions et pratiques

Chaque année, les Coréens célébrent Seollal. Il correspond au premier jour de l’année lunaire. Les Coréens et les Chinois ont le même calendrier lunaire. Cette fête dure entre 3 et 5 jours, dépendant si elle tombe en week-end ou non. Seollal est une fête très importante pour les Coréens car c’est l’occasion de saluer les ancêtres de la famille ainsi que de réunir toute la famille.

Préparatifs de la veille

En général, le premier jour de seollal (voir déjà la veille), les familles se réunissent dans la maison où sera célébré seollal (en principe chez le frère/oncle aîné de la famille ou le grand-père paternel dans leur ville natale). Quand les familles arrivent, elles offrent aux hôtes des cadeaux. Ils sont un peu particuliers puisqu’il s’agit de coffrets que l’on trouve dans tous les magasins. Il y a des coffrets de nourriture (SPAM, huile, assaisonnements, thon…), de thé, d’alcool, de cosmétiques… Il y en a pour tous les goûts. Et la plupart du temps ces coffrets sont utilisés en partie pendant seollal (on comprend mieux l’utilité des coffrets de nourriture).

Ce jour-là, la famille prépare la nourriture pour les jours à venir – et il y en a beaucoup à préparer – donc tout le monde met la main à la pâte.

Jour des “Sebae” – premier jour du calendrier lunaire

Le matin, la famille prépare l’autel en y mettant de la nourriture (viande, poisson, riz, fruits, snacks…). Devant la table est posé l’encens et deux coupes dans lesquelles sera versé l’alcool pour la cérémonie.

En général, ce sont les hommes qui font la salutation aux ancêtres de la famille (de nos jours, il arrive que les filles le fassent aussi).

Pour démarrer la cérémonie, tous les hommes, en général très bien habillés pour l’occasion (costume cravate ou habit traditionnel), font le sebae ensemble (révérence à deux reprises). Puis chaque homme, de l’aîné au plus jeune, présente individuellement leur salutation aux ancêtres.

Cérémonial de la salutation aux ancêtres :

A chaque passage, deux hommes se mettent d’un côté et de l’autre de la personne qui fait le sebae. L’homme au centre (qu’on va nommer M. Kim) fait le Sebae (révérence à deux reprises). L’homme de droite verse de l’alcool dans une coupe, M. Kim prend la coupe et la tourne 3 fois au-dessus de l’encens, l’homme de droite reprend la coupe et le dépose à droite du temple familial (cadre avec un toit en forme de temple sur lequel est noté le nom de la famille). Ensuite, on refait la même chose à gauche. Une fois terminé, les hommes de droite et de gauche prennent chacun les baguettes posées sur un plat, tapent la table avec trois fois, les reposent sur un autre plat, puis versent l’alcool dans un bol. Pour finir, M. Kim refait le sebae et la personne suivante se présente. Et ainsi de suite, jusqu’à ce que tous les hommes soient passés. Quand tout le monde est passé, ils se remettent une nouvelle fois ensemble et font le sebae pour clôturer la cérémonie.

Une fois le sebae fini, on range tout et on prépare le repas. On y mange les offrandes du sebae, on boit l’alcool présenté aux ancêtres pour nous porter chance et on mange également le tteokguk (soupe de gâteaux de riz coupés en tranche). Cette soupe symbolise la purification du corps pour la nouvelle année. Les tteok étant blancs, ils représentent la pureté. Ce jour-là, on prend un an de plus (en Corée, on prend un an de plus le jour de seollal et non pas le jour de son anniversaire comme en France).

Ensuite, voici l’heure tant attendue de tous les enfants, le “sebae-ton” ! Les enfants se mettent en ligne (en général de l’aîné au plus jeune) en face des anciens et font le sebae pour les saluer. Ensuite, les anciens prononcent leurs voeux envers chaque enfant présent (bonheur, réussite dans les études, travail, santé…), puis les enfants prononcent leurs voeux envers les anciens. Une fois terminé, chaque parent/couple donne de l’argent à tous les enfants. Pour clôturer la cérémonie, tous les enfants refont ensemble une nouvelle fois le sebae.

Cr : http://www.korea.net/AboutKorea/Korean-Life/Festivals

 

Après la cérémonie, c’est l’heure du thé, de la sieste, moment de détente et repos (oui, car souvent le sebae a lieu très tôt le matin).

L’heure du déjeuner arrive et l’on mange encore une fois. Ensuite, place au divertissement. Chaque famille se divertit à sa manière : shopping, go-stop, yut-nori, balade, télé… jusqu’au dîner (18-19h, les Coréens dînent tôt). On mange à nouveau.

Place maintenant à la détente, alcool et grignotage à flot jusqu’à fatiguer.

Cr : http://koreanbbqonline.com.au/celebrating-seollal-the-korean-new-year

Autant dire qu’on prend 50 kg. en une journée seulement !

Pendant Seollal, les familles vont et viennent chez leurs différentes familles s’ils ne sont pas hôtes. Par exemple, une femme mariée ira d’abord chez la famille de son mari puis ils iront ensuite chez la sienne.

Seollal est un moment très important puisque c’est l’occasion pour les familles de se retrouver et surtout de prendre le temps d’être ensemble, en plus évidemment de saluer les ancêtres pour qu’ils continuent à veiller sur eux. On peut dire que Seollal est à peu près l’équivalent de Noël pour nous Français !