Vivez le bouddhisme à Haeinsa

Il y a plein de manières de rendre votre voyage en Corée inoubliable. L’une d’entre elles, c’est d’expérimenter le versant spirituel de la péninsule. Quoi de mieux pour cela que de séjourner dans un temple ? Et à plus forte raison dans l’un des édifices les plus réputés, c’est-à-dire Haeinsa (해인사) ?

Premièrement, qu’est-ce que le temple Haeinsa ? C’est l’un des temples phares de l’ordre Jogye (대한불교조계종)*, situé dans le parc provincial de Gayasan (가야산), dans le nord de la province du Gyeongsang du sud (경상남도). Il a été construit en 802, sous le patronage du roi Aejang (애장왕), quarantième monarque de la dynastie Silla. Sa réputation est telle qu’on considère qu’il fait partie des “Trois Temples Joyaux” (삼보사찰) de Corée.

Ce qui le rend connu, c’est le fait de conserver les quelques milliers de tablettes en bois (81350 pour être précis) qui constituent le Tripitaka Koreana (팔만 대장경), écrits bouddhiques très anciens. Le temple comme les tablettes ont été inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1995, en plus d’être trésors nationaux depuis 1962.

Haeinsa est également réputé comme étant un grand centre de pratique active de méditation seon (참선)**. Cela vient notamment du fait qu’il été le lieu de résidence d’une grande figure moderne du bouddhisme et maître influent du seon du nom de Seongcheol (성철).

En quoi consiste l’expérience Templestay au juste ? Comme le nom anglais à intention touristique l’indique, il s’agit de rester dormir dans un temple et de suivre le rythme de vie d’un moine bouddhiste. Le programme a vu le jour durant la coupe du monde de football de 2002 et regroupe plus d’une centaine de temples. Bien que l’expérience varie selon les temples, il existe des constantes comme la visite du temple avec un guide, le repas monastique, aussi appelé balwoogongyang (발우공양), ou encore la méditation seon.

Si vous avez quelques inquiétudes à vous éloigner des sentiers battus, soyez rassurés ! Tout cela est parfaitement accessible aux étrangers ! On peut faire la réservation sur le site du Templestay (https://eng.templestay.com/) où toutes les informations sont mises en anglais.

Le paiement, quant à lui, se fait la plupart du temps au moment de l’arrivée et les prix sont loins d’être excessifs. Dormir au temple est même parfois le moins coûteux à certains endroits !

Cela n’est guère différent à Haeinsa. Vous devez être enregistrés à 15 heures au plus tard le jour de votre réservation pour vous installer dans des chambres qui ont, en dépit des préjugés, tout le confort moderne à l’exception d’internet. Vous recevez également à cette occasion votre uniforme, un veston et un pantalon gris large, auxquels vous devez associer un haut relativement pudique si c’est l’été. Il est impératif d’assister à une présentation en anglais (voire dans d’autres langues comme l’allemand, le chinois ou bien entendu le coréen) du temple et de son histoire à partir de 16 heures 30. 

Ensuite, c’est le tour du repas à 17 heures 30 : végétarien, dans un silence complet et 20 minutes montre en main. Si vous avez des enfants, certains moines leur donneront peut-être du fromage ou des gâteaux.

Une fois l’estomac rempli, on assiste à la cérémonie du battement du tambour et des cloches, puis on se dirige vers la salle de prières pour effectuer les prosternations rituelles, et enfin, quartier libre jusqu’à 21 heures qui est l’heure du couvre-feu. Une autre série de prières a lieu sous les coups de 4 heures du matin et le petit-déjeuner a lieu à 6 heures.

Le départ du temple se fait à 11 heures et vous avez la possibilité de demander à l’accueil de vous commander un taxi.

L’expérience varie selon si vous choisissez le “regular program” ou le “freestyle program” qui proposent des jours et des tarifs différents. Avec le second, vous avez l’opportunité de ne participer qu’aux activités qui vous intéressent, mais le premier, certes plus strict, vous offre une immersion totale avec des activités supplémentaires.

Pour venir, vous avez plusieurs options : soit prendre le bus direction Haeinsa dans une des gares routières de Daegu (대구) et vous arrêter à l’avant-dernière station ; soit venir avec votre propre voiture et vous garer dans un des parkings en contrebas du temple.

N’hésitez plus, un moment spirituel dans ce cadre montagneux n’est jamais perdu.

*Ordre bouddhiste majoritaire en Corée qui existe depuis le 11ème siècle
**Variante coréenne de la méditation bouddhiste qui vise l’éveil spirituel 

Anaëlle P.