Le Hip-Hop en Corée (2ème partie)

La naissance du Hip-Hop en Corée du Sud. Après la séparation forcée de « Deux » en 1995 suite à l’assassinat de Kim Sung Jae (김성재), l’un des deux membres, il n’y eut pratiquement plus de rappeurs mainstream. Il faudra attendre 1998 et la création de la YG Entertainment pour revoir apparaître du Hip-Hop sur la scène populaire.

En revanche, un mouvement underground est apparu. Les artistes de ce milieu échangeaient via les premiers réseaux internet. Ce sont eux qui poseront les réelles bases de la K-Hip-Hop et bon nombre de ces musiciens sont encore en activité. Nous pouvons donc citer deux principales communautés qui se sont développées grâce au net : BLEX (composée entre autres de MC. META du duo Garion, Joosuc et Curbin de CB. Mass) et SNP (qui regroupe Verbal Jint, Defconn, P-TYPE, 4WD, Whee Sung, Jung In et Krucifix Kricc).

Ils se retrouvaient tous dans un club, le « Master Plan » où ils pouvaient se produire sur scène. Plus tard, le « Master Plan » devint un label regroupant notamment Joosuc, Defconn et Vasco.

Tous ces rappeurs sont le plus souvent considérés comme formant la « première génération  » du Hip-Hop coréen et les meilleurs rappeurs de Corée du Sud.

Quelques années plus tard, le Hip-Hop connut un renouveau sur la scène overground grâce à Cho P.D ou encore au duo Drunken Tiger (Tiger JK et DJ. Shine) qui importèrent l’essence du style américain en 1999. Ils rencontrèrent un grand succès, ce qui permit à beaucoup de Coréens de renouer avec le Hip-Hop.

Drunker Tiger – Convinience store

Drunken Tiger, ayant beaucoup de connexions dans l’underground, créa des liens entre ces deux mondes en collaborant avec de nombreux artistes. Il fonda par la suite le « Movement Crew », label qui existe encore à ce jour. Nous y retrouvons des artistes de renom tels que Bobby Kim, Buga Kingz, Yoon Mi Rae, Dynamic Duo, Epik High, YDG, LeeSsang, TBNY, Double K, Bizzy ou encore Eun Ji Won.

A l’instar du « Movement Crew », d’autres crews commencèrent à apparaître tels que « Buddha Baby » créé par MC Sniper (qui deviendra ensuite le label Sniper Sound).

Quant à Cho P.D, il marqua le public avec ses paroles crues, virulentes, comiques et satiriques, à la manière d’Eminem. Il se lança ensuite dans la production en fondant le label « Stardom ».

Choi PD – 친구여

Cette période, des années 90 au début des années 2000, a été très importante car grâce aux pionniers de cette première génération, elle a établi les bases solides du Hip-Hop coréen.

A suivre…

>> Le Hip-Hop en Corée (1ère partie)

Ce dossier a été écrit par Moksori

http://www.moksorifr.com

https://www.facebook.com/moksorifr

https://twitter.com/moksorifr

http://instagram.com/moksorifr