Vivre la Corée de Soo Kim : un guide de voyage encyclopédique

Avis à tous les amateurs de la péninsule coréenne ! Le 18 mars 2021, la traduction francophone de Frédérique Popet aux éditions Gallimard pour Vivre la Corée (en anglais : How to Live Korean / en coréen : 한국인의 생활 방식) de Soo Kim (김수) fera son apparition dans vos librairies. En quoi ce livre consiste t-il ? Bonjour Corée s’est penché sur la question et vous répond.

Donner une réponse simple à cette question serait assez dur. À première vue, on pourrait penser qu’il s’agit d’un guide de voyage comme les autres (et c’est d’ailleurs ce que semble suggérer le fait qu’il entre dans la collection Gallimard Voyage). Toutefois, la quatrième de couverture et la lecture nous apprennent vite que nous ne sommes pas là face à une énième édition du Lonely Planet™, mais plutôt face à un guide sur la Corée tout court. En effet, le livre est découpé en sept vastes chapitres thématiques : “Repères historiques”, “La péninsule coréenne”, “L’identité coréenne”, “Mode de vie et traditions”, “Les spécialités culinaires”, “La culture coréenne” et “L’art de vivre à la coréenne”. À travers des sous-sections plus précises (“L’occupation japonaise” ou encore “L’importance des liens familiaux”), on a accès à beaucoup plus de sujets qu’une liste ordinaire de lieux à visiter (même si l’ouvrage le propose aussi dans la section “La péninsule coréenne”). Soo Kim veut plus que nous faire visiter la Corée du Sud, elle veut qu’on la comprenne.

Histoire, technologies, cuisine, famille, beauté, cinéma et série, tout ou presque de significatif y est dit. En dépit de cet aspect encyclopédique, la lecture n’est pas pour autant rébarbative. 

Tout d’abord, le format varie : au-delà des passages explicatifs basiques, on trouve des tops (qui vont de “10 choses à savoir sur la Corée” à “5 spécialités coréennes insolites”), des pages de vocabulaire, des proverbes, des routines make-up et même des recettes. 

D’autre part, il y a pléthore de jolies photographies pour illustrer chaque point. Sur le même plan visuel, j’avoue apprécier les graphismes simples mais colorés utilisés pour la couverture et les illustrations du livre (présentes à chaque nouveau chapitre). 

Le dernier point est le sentiment d’avoir un lien avec l’auteur. Ce n’est pas une encyclopédie froide et insensible, mais le récit bien organisé que nous fait une initiée. La première personne du singulier et les anecdotes sont souvent de mise pour mieux faire entrer le lecteur dans ce guide (et ça marche à mon humble avis). Cette chaleur n’en est que plus évidente dans les remerciements : “J’ai mis dans ce travail tout l’amour et la fierté que j’éprouve pour ma culture et mon héritage coréen”.

Certains d’entre vous pourraient se demander qui est cette personne qui se cache derrière les pages de cette œuvre touche à tout. Soo Kim est l’enfant de Sud-Coréens qui ont immigré aux Etats-Unis dans les années 1970, et a grandi à New York avant de déménager à Londres à l’âge adulte. Elle aurait parmi ses ancêtres un membre important du mouvement d’indépendance contre la colonisation japonaise. Côté travail, elle couvre l’actualité et la culture coréenne pour le bureau londonien du magazine Newsweek, et fut rédactrice en chef de 2010 à 2019 pour la rubrique voyage du quotidien anglais The Daily Telegraph. Active sur les réseaux sociaux, vous pouvez la retrouver sur Twitter (@MissSooKim) et Instagram (@miss.soo.kim).

Attention, le livre n’est pas léger et se pare d’une couverture rigide. Ces éléments font qu’il ne se prête pas vraiment à être trimbalé dans un sac à dos lors d’un road trip, mais plutôt à une étude approfondie d’une destination de voyage avant de prendre son billet d’avion.

Bonne lecture et bon voyage à tous !

Anaëlle P.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.