L’Hibiscus Syriacus, l’emblème végétal de Corée du Sud

Vous l’avez peut être déjà aperçue à la télévision ou dans un jardin mais saviez vous que l’Hibiscus Syriacus est la fleur nationale de la Corée du Sud ? Nommée Mugunghwa (무궁화) dans le pays, cette plante ornementale pousse en été, parfois même en automne selon les conditions météorologiques. Elle fait partie de la famille des Malvacées, autrement dit, qui ne supporte pas le froid et qui fleurit seulement au soleil.

horaires des conférences

Nouvel événement ! Les Conférences & Meet-Up avec Very French Trip

Dans le cadre du programme Hallyu Com-on de l’organisme KOFICE et en partenariat avec le Centre Culturel Coréen, nous vous présentons les Conférences & Meet-up 2021.
Cette après-midi conférence va permettre d’aborder des sujets sociaux, touristiques mais également lifestyle coréens. 

Découvrez une passionnante histoire de Gisaeng (기생)

Croisée à plusieurs reprises dans les dramas historiques (ex: Hwang Jin-Yi (황진이) 2006 ; The Tale of Nokdu (조선로코-녹두전) 2019…), la Gisaeng (기생), fascine. Moins populaire que sa cousine japonaise, la courtisane coréenne n’a rien à lui envier. Toute curieuse de l’histoire de ces femmes, je me suis donc lancée dans la lecture du roman de Lee Hyeon-su (이현수), Au Lotus d’or- Histoire de courtisanes (Titre original : 신기생뎐).

La rébellion paysanne du Donghak : l’étincelle de la démocratie

À bien des égards, la fin du XIXème siècle fut une période compliquée pour la péninsule. Le Japon et la Russie se disputaient pour savoir qui aurait le monopole de l’influence sur la Corée, tandis que Kojong (고종) devenait le premier empereur et perdait sa femme, l’impératrice Myeongseong (명성황후), dans un assassinat retentissant. Dans ce climat tendu, la démocratie coréenne naissait et le système des classes était remis en cause par les partisans de la rébellion paysanne du Donghak (동학 농민 혁명).